1. CHOISISSEZ VOTRE AGENCE
Agence aller :
Modifier l'agence de retour
2. CHOIX DES DATES :
2. CHOIX DU VEHICULE
Véhicules
Kilomètres estimés :
km
Estimez votre trajet à l'aide de google map ou de mappy
CODE REDUCTION :
Rechercher

fort-de-france martinique

Visiter fort de france

29 juillet 2019
sacre coeur fdf
cathedrale saint louis FDF
hotel l imperatrice fort de france

Royal Foyal

Après ce paragraphe pratique, nous parlons de Fort de France, vous en apprendrez de belles ! 

Le mieux pour faire connaissance avec Fort-de-France est d'arriver par la mer. Idéalement par le port de croisière. Vous pourrez y louer une voiture grâce à Alwégo. Sinon, et si vous avez déjà loué garez vous au parking Silo de jour; de nuit c'est plus facile le parking est souvent gratuit. La ville attend, alanguie, colorée. Les bruits et les parfums se devinent. Le clocher de la Cathédrale Saint-Louis se détache sur le ciel bleu outremer. Ça grouille de monde, de bruits, Fort-de-France vit !

 

Fort de France Martinique quoi visiter ! ?

 

Visiter Fort de France - Site à visiter à fort de france 

Par où commencer ? Le nombre d'habitants, les entreprises, la capitale? Si nous débutions plutôt par la douceur de vivre, les épices du marché, la chaleur des petites rues, les maisons parées de couleurs gaies et chatoyantes, le bon vivre que l'on ressent à se perdre dans la ville. A la regarder vivre, à l'entendre jouer. Comme pour beaucoup de villes, on aime ou pas Fort-de-France, mais, quand on sait l'aimer, on ne peut s'en passer. Elle est envoûtante, comme une femme caribéenne, sérieuse et rieuse, triste et enjouée. Elle chante, danse, mais parfois gronde. 

 

Marché Fort de France

C'est sous la grande halle du marché couvert de la rue Blenac (marché de fort de france) que les parfums foyalais sont les plus doux. Le bâtiment qui accueille chaque jour les étals date de 1886. Epices, rhums, fruits et légumes, madras, souvenirs pour touristes, on trouve de tout ici. Parfois même des produits « made in China »? Mais la photo est belle, les étals colorés et les marchands affables. « Saoufé ? », « Pani pwoblem », on vous parle dans du créole qui voyage, histoire de vous faire rester. 

 

La Savane Fort de France

Le deuxième lieu à ne pas manquer est la Savane Fort de France. Le Central Park local. Un parc en pleine ville, veillant sur la statue de Joséphine de Beauharnais, à moins qu'elle ne veille sur le parc ? A l'origine, au XVIIIème siècle, la Savane était un terrain d'entraînement militaire. Puis, les habitants prirent l'habitude de venir, le soir, après leurs affaires, s'y reposer, discuter, sous la fraîcheur bienveillante des palmiers royaux et autres arbres tropicaux. A tel point que la place n'est plus fréquentée du tout par des militaires et devient le « Jardin du Roi ». Des plantations sont ajoutées, dont douze palmiers royaux, sorte de haies d'honneur. Et en 1859, Joséphine, en marbre de Carrare, se dresse au centre. 

Bibliothèque Schoelcher ou bibliothèque schœlcher (œ)

Face à la place de la Savane, à l'angle des rues des Caraïbes et de la Liberté, un monument : la Bibliothèque Schœlcher. Elle doit son nom à son premier donateur, Victor Schœlcher, homme politique français qui a voulu et aœuvré pour l'abolition de l'esclavage. C'est un bâtiment ressemblant à une pagode, à rayures roses et jaunes, mélangent les arts byzantins, mauresques, égyptiens à l'Art Nouveau. Son architecte Pierre-Henri Picq, qui est également l'auteur de la halle du marché couvert, de la cathédrale Saint-Louis, du magasin Le Printemps, travaillait beaucoup avec le béton et le métal, pour des ensembles étonnants, osés. L'intérieur, où sont rangés plus de cent trente mille livres, est aussi beau. Un sol clair, orné de carreaux de ciment à motifs géométriques gris, des rayonnages de bois foncés, le tout éclairé par un dôme de verre. En haut des murs, sur une bande ocre, le nom des grands écrivains français s'écrit en lettres dorées. 

Hotel l'impératrice fort de france

Toujours face au parc, un autre lieu unique, empli de charme « antan lontan », l'Hôtel l'impératrice. Construit en 1955 et inauguré en février 56, l'hôtel ressemble à un paquebot, comme ses cousins de style balnéaire de Floride. Cinq étages, en dégradé, avec des balcons ornés de bastingage, chaque étage a un sol de mosaïque de couleur différente. Et pour grimper en son sein, pour la première fois, était installé un ascenseur. Au rez-de-chaussée, premier pas d'un voyage, un bar et sa terrasse, la première de l'île, où il fait bon savourer quelques cocktails et accras. 

 

Cathédrale saint-louis de fort-de-france

Un peu plus loin, rue Victor Schœlcher, deux autres bâtiments de Picq : la cathédrale Saint-Louis et le Printemps. Commençons la visite par le lieu saint. De petite église, elle est devenue Cathédrale, au gré du temps, des cyclones, des tremblements de terre, d'un incendie. C'est donc Picq qui se charge de son avant-dernière reconstruction. La dernière, faite en 1978, reproduit exactement le bâtiment. Afin qu'elle résiste aux aléas de la vie, il crée une structure métallique, toujours dans le style romano-byzantin, ajoute des grands vitraux racontant l'histoire de Fort-de-France. Elle est classée aux Monuments Historiques depuis 1990. 

Printemps de fort de france

Continuons par le Printemps, un joli coup de bluff ! En 1901, le propriétaire des lieux ouvre un magasin de mode et le nomme, sans plus d'autorisation ni d'affiliation, du même nom que le célèbre magasin parisien. Aujourd'hui désaffecté, il lui reste sa superbe tour hexagonale ornée de six «œil de bœuf » et sa structure métallique. 

 

La Visite de fort de france est elle longue ?

Fort-de-France a une superficie de plus de quarante-quatre kilomètres. Il lui faut bien cela pour accueillir ses quatre-vingt-deux mille habitants. Il faut donc parcourir une petite dizaine de kilomètres, pour aller découvrir deux autres lieux d'exceptions de la ville. Cette distance pouvant prendre du simple au double de temps, selon les embouteillages. Fort-de-France avec ses voisines Le Lamentin et Schœlcher est au cœur d'un ensemble urbain représentant cent soixante-dix mille habitants, soit quarante-six pourcents de la population martiniquaise. 

Route de balata martinique

La route que nous prenons, celle de Balata, est l'antichambre de la route de la Trace, une route reliant Fort-de-France à Ajoupa-Bouillon, sur une quarantaine de kilomètres au milieu d'une jungle humide, verte, luxuriante, une forêt d'arbres géants, de fougères immenses, de fleurs tropicales magnifiques. En son début, après un grand virage apparaît une sorte de mirage !

 

Sacré coeur martinique - sacre coeur de balata

L?église Sacré-Cœur de Balata, réplique au cinquième de celle de Montmartre, de style romano-byzantin. Un grand parking accueille les cars de touristes qui en profitent pour admirer Fort-de-France qui s'étend à leurs pieds. A peine plus loin, une nouvelle halte s'impose : la visite du jardin de Balata. 

 

Un jardin donnant lieu à milles recherches : jardin de balata, balata, jardin balata, jardin de balata martinique, jardins de balata, le jardin de balata, les jardins de balata, martinique jardin de balata, jardin balata martinique

Un horticulteur, botaniste, paysagiste, Jean-Philippe Thoze, a créé sur la terre de la maison de ses grands-parents, un lieu unique. Depuis 1982, le jardin abrite plus de trois mille espèces de plantes tropicales, et certainement autant de colibris ! Une balade est à faire au milieu du jardin, que ce soit à terre, ou, à quinze mètres du sol. En effet, l'on peut admirer la végétation, le panorama sur Fort-de-France et les pitons du Carbet, en déambulant sur des ponts suspendus à des mahoganys (acajous) géants. Et terminer ce moment de grâce par la visite de la maison créole, décorée et meublée de façon traditionnelle. 

Ce qui permet de comprendre la construction de ce type de maison : une orientation vers l'est, un toit en quatre versants permettant à l'air de circuler entre les différentes pièces, pas de fenêtres, mais des jalousies à lamelles amovibles, un lambrequin ou une bordure en zinc découpé en motifs traditionnels qui laisse tomber l'eau de la toiture en protégeant l'habitation. Et des murs en bois enduits de chaux à base de coraux. Blanche, pour celle de Balata, mais pouvant être pastels, intenses, chaudes ou minérales.